06 mai 2007

Torture et décadence choco-caramélique mais pas que…

A un mois de partir en vacances, j’ai décidé de déclarer la guerre à mon derrière… Bon, en vrai, ça fait déjà un bail que je lui ai déclaré la guerre, mais pour l’instant ça le faisait bien marrer…. Et bien là, d’un coup, il se marre moins… et mes mollets non plus…

Step

Voilà l’outil de torture… En vrai on est censé mettre des jolis coussins, et en faire un coin confortable, ou alors ranger des jouets d’enfants… Mais 1) je suis une bonne à pas grand-chose, donc je ne couds pas de coussins, et 2) on n’a pas d’enfants… Donc on y range les boites d’électroménagers vides (mais non je ne suis pas maniaque si je garde TOUS mes emballages vides… ça peut toujours servir... si, si…) et maintenant j’ai découvert que je peux m’en servir pour torturer mon derrière… et mes mollets… et le reste… Je m’arme d’un poids de 1 kg autour de chaque cheville, d’une haltère de 4 kg dans chaque main (tant qu’à se torturer, autant faire la totale… les mêmes haltères que de temps en temps je me pose sur le petit doigt… ben quoi, ne me dites pas que ça ne vous arrive jamais ce genre de trucs… d’une main fermer un tiroir tout en laissant l’autre main DANS le tiroir… ou vous mettre un doigt dans l’œil pendant votre sommeil… non ?… bon c’est que moi alors…), et un et deux et trois et quatre, je monte et je descends ma marche… J’ai mesuré, elle fait 39,6 cm, pas de la rigolade donc… de la vraie torture… je monte et je descends une centaine de fois, et de temps en temps je fais un « squat » qu’ils appellent ça les anglo-saxons (=s’accroupir)… je dis de temps en temps, style une fois tous les dix… plus, je ne peux pas, rien que d’y penser je suis toute mourue !

Bon après tant d’efforts, j’ai bien mérité ça :

Decadence1

Non ?...

Decadence2

Que je vous explique un peu, avec mes petites pattes musclées :

Pour 3 petits moules en alu (mais je crois que les proportions iraient mieux avec seulement 2 moules)

Mettre le four à préchauffer à 160oC.

1ère couche :

-        j’émiette 60 g de petites gaufrettes au gout de rien… (l’emballage dit nougat, je dis mwoui… si vous insistez…),

-        je fais fondre 25 g de chocolat noir au bain-lulu… en gros c’est direct dans la casserole avec une cuillère à soupe de lait… j’aime le risque…

-        je verse le chocolat tout bien fondu sur les gaufrettes, je patouille un peu…

-        j’en tapis le fond de mes petits moules en alu,

-        je mets de côté (je « réserve », comme on dit quand on sait cuisiner…).

2ème couche :

-        je prépare un caramel avec 75 g de sucre et 100 ml d’eau…

-        quand le caramel est prêt, j’en verse un peu sur quelques noix, et je les réserve,

-        je rajoute 100 ml de crème liquide sur le reste, je remets sur le feu en remuant pour obtenir un mélange lisse et onctueux (allez-y voir un peu par si vous voulez des détails),

-        dans une cuillère à soupe de lait, je délaye une cuillère à soupe de maïzena et 1 œuf, j’ajoute au caramel, et je fais épaissir,

-        je verse sur les gaufrettes émiettées empatouillées de chocolat.

3ème couche :

-        je fais fondre 65 g de chocolat noir toujours au bain-lulu,

-        hors du feu, j’ajoute 1 œuf et 2 cuillères à café de farine, je mélange bien,

-        j’ajoute une cuillère à soupe de Baileys… ou 2… ou 3…

-        je verse sur le caramel, je place au four pour une dizaine de minutes, le dessus doit avoir l’air cuit, mais l’intérieur ne doit pas être cuit, il se transformera en mousse en refroidissant…

Je laisse refroidir tout cela, pour pouvoir le démouler sans que ça s’autodétruise…

Je disais donc : j’ai fais 3 petits moules, mais je pense que cela serait mieux avec seulement 2. Ainsi la couche de caramel et la couche mousseuse de chocolat seraient plus épaisses…

Sous tous leurs meilleurs profils…

Decadence3

Pour la couche mousseuse, j’ai pris l’idée ici. Et je ne suis pas déçue !

C’est un peu dur d’attendre que tout prenne bien, mais ça vaut le coup. C’est absolument délicieux ! Pas trop sucré, pas écœurant, juste parfait !

M’enfin… je crois qu’il faut que je m’avoue vaincue… mon derrière a encore gagner la bataille…

Une vue d’avion pour finir :

Decadence4

Posté par luluberluette à 06:10 - - Commentaires [10] - Permalien [#]


Commentaires sur Torture et décadence choco-caramélique mais pas que…

    Ca a l'air monstrueusement bon et à mort les mollets!

    Posté par Lisanka, 06 mai 2007 à 07:00 | | Répondre
  • wouuuuuuuu!! ça à l'air bien bon!!!

    Posté par laetitialily, 06 mai 2007 à 07:25 | | Répondre
  • C'est vrai que ça a l'air divin!

    Posté par Adèle, 06 mai 2007 à 09:05 | | Répondre
  • Tu me tortures avec une recette telle que la tienne! J'ai faim!!!

    Posté par $ha, 06 mai 2007 à 10:37 | | Répondre
  • Ma pauvre, je compatis avec toi;-P! Après la torture, il faut toujours privilégir une période de réconfort et tes petites tartelettes sont à mourir! Les mollets peuvent attendre...

    Posté par Rosa, 06 mai 2007 à 10:51 | | Répondre
  • avec toutes ces bonnes choses c'est ton derrière qui doit être content !!

    Posté par matylda, 06 mai 2007 à 11:23 | | Répondre
  • aïe aïe aïe c'est une tuerie çaa!!

    Posté par mimosa, 06 mai 2007 à 11:57 | | Répondre
  • Et bien, je t'admire, tu es courageuse!! J'ai aussi declare la guerre a mon derriere mais 1)je n'ai pas cet outil chez moi (quoique j'ai un escalier entier, je pourrais imiter Rocky Balboa), 2)je n'ai pas ton courage...

    Posté par Lolotte, 07 mai 2007 à 00:19 | | Répondre
  • Comme on dit "après l'effort, le réconfort" !

    Posté par PHILO, 07 mai 2007 à 10:54 | | Répondre
  • miam!!

    J'adore tes tartelettes, miam!!

    Posté par lory, 09 mai 2007 à 21:37 | | Répondre
Nouveau commentaire